Dernière semaine hors d'Europe
  

Dernière semaine hors d'Europe

Negombo, Sri Lanka le 05/05/2016

 

Negombo, le 05 mai 2016,

Dernière semaine hors d’Europe …

 (albums : Trincomalee, Anuradhapura, Negombo)

 

Le 1er mai est aussi férié au Sri Lanka, et comme en France, c’est tombé un dimanche, sauf que nous on s’en moquait un peu car on ne sait jamais quel jour on est …

 

Pour fêter dignement ce 1er mai, on est allé à la plage … et on a eu chaud, très chaud, on a même littéralement cramé …

 

Par contre à Trincomalee, les plages ne sont paradisiaques que de loin, parce que de près, ce sont des vrais dépotoirs !  Pour trouver un endroit sympa, il faut se mettre en face d’un hôtel ou d’un restaurant, et là la plage est à peu près propre.  A ce rythme là dans 10 ans, on se demande dans quel état sera le pays, tout dépend dans quel sens ils vont aller…

 

De ce point de vue là, il y a énormément de chemin à parcourir ici, mais restons optimiste, des pays comme le Costa Rica y sont (presque) arrivés.  Bon objectivement ce n’est pas gagné quand même …

 

La fin de notre séjour ici s’approchant, il a fallu entamer notre retour vers l’ouest (et donc vers l’aéroport), et pour cela nous avons fait étape à Anuradhapura, ville dont aucun européen que l’on a croisé n’arrive à prononcer le nom du premier coup sans se tromper.  Ça, c’est comme les noms de villages alsaciens ! D’ailleurs, on a vu des cigognes, mais elles n’avaient pas l’accent.

Cette ancienne cité royale recèle une multitude de monuments historiques, de temples et de ruines, le coin est considéré comme étant le berceau du Bouddhisme au Sri Lanka.

 

Pour y aller : bus ! Et pour les horaires et les correspondances, pas de souci, demandez à n’importe qui parlant un minimum anglais et il vous donnera les infos ! Bon, il ne faut pas demander aux jeunes, paradoxalement ils ne parlent pas anglais.

 

Il est impossible de visiter toute la cité d’Anuradhapura en une seule journée, donc nous ne sommes allés voir que 2 sites emblématiques, ce qui nous a bien suffi car d’une part il faisait une chaleur écrasante, et d’autre part trop de Bouddha tue le Bouddha …

 

Bon, des statues de Bouddha, il y en a vraiment partout, même Faustine les repère maintenant, mais après avoir vu Kandy et Dambulla, on n’a pas voulu forcer la dose à Anuradhapura (même pour l’écrire j’hésite …).

Le premier site que l’on a visité, le temple troglodytique Isurumuniya Vihara, était vraiment sympa avec de belles sculptures, des peintures et un bouddha couché bien restauré.

 

Dans le musée de ce temple historique, on pouvait prendre des photos uniquement à la condition qu’il n’y ait personne près de l’objet pris en photo … en clair, pas de selfies ni de pose à la chinoise …

 

 

On a traversé ensuite des anciens jardins royaux, pas vraiment bien mis en valeur et mal entretenus, où sont visibles des anciens systèmes d’irrigation.  Le Sri Lanka est un pays d’eau, il y a une multitude de réservoirs dont certains ont 2500 ans ! A l’époque il n’y avait pas de centrales hydro-électriques associées, c’est venu beaucoup plus tard …

 

 

Le dernier site que l’on a vu est le Sri Maha Bodhi, qui est un arbre sacré vieux de 2000 ans.  On a retrouvé là un peu l’ambiance de ferveur du temple de la dent de Kandy, avec beaucoup moins de monde quand même.

 

  

 

Le lendemain, on a repris le bus pour Negombo, sous le regard inquiet du patron de l’hôtel qui a essayé de nous en dissuader car ce n’était quand même pas très confortable avec des bagages et des enfants … bon, le voyage s’est bien passé, pas pire que d’habitude, sauf qu’ils passaient un navet de Bollywood sur la télé.  On a commencé notre périple au Sri Lanka en taxi climatisé, on fini en ‘’Chicken Bus’’ et en Tuk-Tuk, quoi de plus normal …

 

 

Pour notre avant dernière journée au Sri Lanka, on a quand même voulu un peu de détente, tranquillou billou, donc on est allé passer l’après midi dans la piscine d’un hôtel de luxe pas très loin de notre Bed & Breakfast.  Plutôt sympa la piscine, « on était tout seul les six » (expression typiquement vosgeo-francomtoise, qui fait toujours rire le breton que je suis).  On a pris des photos pour suggestions à des futurs possesseurs d’une piscine, ils se reconnaitront …

 

Le dernier jour, on retourne à l’hôtel où on avait laissé des bagages à notre arrivée.  Il faut refaire les valises, faire un peu de tri, un peu d’école aussi (même si on est le jeudi de l’ascension).  On décolle demain, on fera une escale à Doha pour rejoindre Sofia en Bulgarie dans la soirée. On y passera le WE, en espérant que nos Pass Eurrail, qui doivent nous permettre de voyager en train dans toute l’Europe, arrivent à temps …

Fin de l’aventure exotique, on quitte le Sri Lanka avec de beaux souvenirs, tout en étant certains que l’Europe de l’est nous comblera également.

 

 

 

 

 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Sri Lanka