A la poursuite d'Elmer
  

A la poursuite d'Elmer

Ella, Sri Lanka le 18/04/2016

 

Ella, le 18 avril 2016,

A la poursuite d’Elmer …

(albums : Galle, Uda Walawa, Ella)

Depuis le début de notre voyage, il y a 9 mois maintenant, les filles ont toujours été un ‘’facteur’’ de contact avec les gens, souvent juste un échange de sourires et de quelques mots, parfois de vraies rencontres.

 

Au Sri Lanka, de manière générale, les gens sont gentils, prêts à vous rendre service, très avenants, surtout avec les filles et ils sont souvent curieux à la découverte de notre petite tribu: d’où venez vous ? Est –ce que c’est la première fois que vous venez au Sri Lanka ? Est-ce que vous aimez le pays ? Qu’est que vous faites dans la vie ? …

Bien entendu, il y a toujours comme partout celui qui nous voit comme des portefeuilles ambulants, mais c’est quand même très minoritaire.

 

 

Le jour du nouvel an (le 14 avril, voir post précédent) nous sommes allés visiter la ville de Galle, classée au patrimoine mondial par l’UNESCO.  Comme vous avez tous regardé Thalassa, pas la peine de vous faire un descriptif de la villeJ.

 

En ce jour férié et en pleine période de vacances, la ville était bien paisible, quelques touristes, mais surtout des familles de Sri Lankais, se promenant, profitant de la plage, jouant au cricket sur les places ombragées … A plusieurs reprises durant la matinée que l’on a passé à Galle, on a été gentiment abordé, la discussion se prolongeant quand je leur expliquais ce que j’étais venu faire par le passé dans ce pays (les coupures d’électricité sont encore malheureusement fréquentes) et on a même eu une discussion sur l’importance d’apprendre l’anglais à l’école, ce qui n’a pas été le cas pour toute une génération de sri lankais du fait de politiques peu ouverts à la réalité du monde …

 

Après la visite de Galle, on est retourné à Mirissa pour profiter de la plage une dernière fois avant de prendre la route pour l’intérieur du pays.

Prendre la route L

Et bien, on est bien content de ne pas se déplacer avec Cassix ici, car c’est une circulation assez incroyable, celle de l’Amérique centrale est bien paisible à coté : bus surchargés, tuk-tuk divers et variés, camions hors d’âge, mini-vans rutilants, motos et … voitures hybrides derniers modèles !  Bon c’est sport et on ne manque pas de se faire quelques frayeurs que ce soit en taxi, tuk-tuk ou bus.

 

Pour notre première intrusion vers le centre de l’île, nous sommes allés au Parc National d’Uda Walawe.

A en croire certains commentaires, les parcs du Sri Lanka sont mieux et moins chers que ceux d’Afrique de l’est pour l’observation des éléphants.  On n’est jamais allé faire un safari au Kenya, mais on peut vous dire que celui que l’on a fait ici était vraiment bien.

 

Peu après être arrivé à notre hôtel, on est allé voir le nourrissage des éléphanteaux dans l’orphelinat rattaché au parc.  Il y avait un monde fou (c’est les vacances), mais le spectacle de ces éléphanteaux venant chercher leur ‘’biberon’’ de lait était vraiment sympa, on a passé un bon moment, émerveillés …

 

 

 

Le lendemain matin, départ à 5H30 dans un 4x4 aménagé pour le safari … on était loin d’être les seuls (pire que les bateaux pour les baleines à Mirissa), c’était parfois un peu l’embouteillage dans les zones d’observation, mais cela se faisait vite oublier devant les merveilles que nous avons pu voir : paons sauvages, aigles, perroquets,  buffles sauvages et surtout des éléphants évoluant dans leur milieu naturel (même si on est dans un parc) …

 

 

 

 

 

 

 

Des souvenirs inoubliables, un moment fort de notre tour du monde …

On a même vu un ‘’bébé’’ caméléon, on se demande comment notre chauffeur a fait pour le trouver sur le bord de la route …

 

Direction ensuite Ella, à 1000 m d’altitude, autant dire les montagnes ici.  L’hôtel que l’on avait pris était vraiment excentré, il fallait prendre le bus pour faire les 10 km nous séparant du village.  Le bus local, un dimanche, en période de vacances, est une expérience intéressante, le tuk-tuk de nuit, sous la pluie et sur une route de montagne pour retourner à l’hôtel aussi …

 

A Ella, il y a le ‘’little Adam’s Peak’’, l’occasion d’une petite balade de 2 heures, bien sympa, au milieu des plantations de thé et avec une belle vue sur les montagnes environnantes.  Il y a aussi une fabrique de thé vert, la visite est un peu expédiée, mais c’est quand même intéressant à voir.  Il y a surtout quelques bonnes petites adresses servant des plats traditionnels Sri Lankais (currys, rottis, khotu rottis, fried rices, …), on s’est régalé …

 

 

 

 

 

On est allé également voir les chutes de Rawana, très populaires, et réputées pour être les plus impressionnantes du pays.  Elles le sont, c’est vrai, ce qui est aussi impressionnant c’est de voir le monde qui s’y baigne et même qui s’y lave, avec de nombreux macaques évoluant sans être impressionnés, eux, au milieu de cette foule …

 

 

Au retour, le bus était tellement bondé que j’ai passé une bonne partie du trajet sur le marchepied à moitié à l’extérieur.  Faustine ne me voyait pas, elle a cru que je n’étais pas monté dans le bus, elle a pleuré à chaudes larmes … le Sri Lanka est quand même éprouvant pour elle, la fatigue se fait vite ressentir …

 

Après Ella, on va rejoindre Haputale, puis ce sera Kandy. On va prendre le train pour ces trajets, espérons que ce sera plus cool, et on prendra quelques jours de repos.  On a le temps, notre avion est le 6 mai …

 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Sri Lanka