Le Nord du Sud
  

Le Nord du Sud

Wellington, Nouvelle-Zélande le 21/03/2016

 

Wellington, le 21 mars 2016

Le nord du sud …

Albums : Franz Josef Glacier, Punakaiki, Nelson, Picton

 

A Wanaka c’était à moitié la sècheresse, et bien sur la côte nord-ouest de l’île du sud ce n’était pas le cas, on a passé 2 jours sous la pluie, la seule accalmie que nous ayons eu nous a juste permis de voir les ‘’Pancake Rocks’’ à Panakaiki.

 

 

Sur cette côte ouest, il est souvent dit qu’il n’y a que 2 attraits, les ‘’Pancake Rocks’’ et les glaciers.  Et oui des glaciers, c’est assez incroyable à cette altitude (quasiment au bord de la mer) sous ces latitudes, un peu comme si il y avait un glacier à la place de la dune du pyla (bon j’exagère un peu).  Nous, on a surtout vu que ces glaciers ont bien reculé par rapport aux photos.  Remarque, vu la pluie, c’est normal que la glace fonde … 

 

Ce qui a été pour nous aussi très remarquable, c’est la végétation.  Celle-ci nous rappelait par moment celle que l’on avait vue dans les ‘’forêts de nuages’’ au Costa Rica, avec notamment ces fameuses fougères arborescentes, endémiques et symboles de la Nouvelle Zélande.

 

Avec cette pluie on perd aussi notre bronzage, un d’entre nous l’échange contre des kilos, même si la relation de cause à effet est difficile à établir.  Il faudra se remettre au sport en rentrant …

 

En remontant vers la baie de Tasman la pluie a cessé.  On a pu alors faire une (toute) petite partie de l’Abel Tasman Coast Track, rando de 4-5 jours très connue le long de la côte du parc national d’Abel Tasman.  On a marché un peu plus de 2 heures, on a trouvé cela un peu monotone et surpeuplé, mais peut–être que le parc est plus sympa à découvrir en canoë comme le propose plusieurs agences.

 

Le lendemain, on fera une rando un peu plus ‘’hors des sentiers battus’’, dans les Malbourough Sounds et on appréciera beaucoup plus …

 

 

Dans les recoins des Malbourough Sounds il y a de la conchyliculture et ici les moules sont à coquille verte et énormes.  Et si Frahier a sa ‘’Foire d’Antan’’, Havelock, petit port au fin fond des fiords, a son ‘’Festival de la Moule Verte’’ avec comme point d’orgue le concours d’ouverture de moules … il y avait un monde fou.

 

 

Dans cette partie nord de l’île du sud on fera plusieurs ‘’Freedom Camping’’. Le ‘’Freedom Camping’’ est bien développé en Nouvelle Zélande, bien encadré aussi, il n’y a pas a dire, c’est vraiment le pays du camping car !

Pendant ces nuits au bord d’une plage, en plein centre ville de Nelson ( !) ou en pleine campagne au milieu de nulle part, ce sera aussi l’occasion de rencontrer un autre genre de voyageurs, de jeunes européens (Français ou Allemands pour la plupart) venus ici avec un visa vacances-travail et qui achètent en arrivant un mini-van ou un break japonais hors d’âge plus ou moins aménagé qui sera leur ‘’maison’’ pendant leur séjour ici.  Bon, beaucoup d’entre eux ne travaillent pas beaucoup et à coté notre voyage avec Cassix c’était du grand luxe !

 

Ce n’est pas la seule chose étrange ici :

 

  • -      Dans certains campings, il n’y a personne, juste une boite dans laquelle on met ce que l’on doit, un peu comme aux Etats-Unis, mais sans les rangers,
  • -      Les bornes de vidange et de remplissage d’eau sont GRATUITES …
  • -      On peut acheter des fruits, des légumes, des œufs au bord de la route, là aussi personne, juste une boite pour mettre les sous …
  • -      On a vu un gars mettre son ticket de parking sous son essuie-glace (essayez de faire ça en France, vous êtes sûr de vous le faire piquer),
  • -      Leurs vins sont des cépages locaux : Riesling, Gewurztraminer, Pinot Noir, Sauvignon, Chardonnay …
  • -      Le tire-bouchon est un instrument inutile, il n’y a que des bouchons à vis

 

 

 Mais on passera nos dernières nuits dans l’île du Sud dans un super camping où on vous offre des muffins en arrivant (c’est peut être ça les kilos en fait), avec des animaux, des installations nickel et des petites balades dans les environs.  On avait prévu de n’y passer qu’une nuit, on restera 2, on y était tellement bien que Céline a fait un gâteau (ah, là encore ça peut expliquer les kilos) …

 

 

 

Le 21, pour la 4ème fois depuis notre départ, nous avons pris le ferry. 

 

 

Ce qui était bien dans cette traversée de Picton à Wellington, c’est que l’on a parcouru une bonne partie du Queen Charlotte Sound (tiens, elle est déjà reine, elle est toute petite pourtant ?), une véritable croisière. En plus il faisait bon sur le pont, contrairement à notre balade dans le Milford Sound, et ce fiord est vraiment très joli.  On a aussi pu apercevoir des dauphins, notre séjour sur l’île du sud de la Nouvelle Zélande s’est donc terminé en beauté !!

 

 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Nouvelle-Zélande