Berlin, Copenhague, Cologne
  

Berlin, Copenhague, Cologne

Köln, Allemagne le 11/07/2016

 

 

(albums : Allemagne, Danemark) 

Il y a à Copenhague une œuvre un peu provocatrice montrant un ours polaire empalé par un pipe-line.  La symbolique est forte mais nous ce que l’on retiendra surtout c’est que Faustine est tombée sur l’embase, se faisant une grosse entaille sur le front … alors, pour la deuxième fois, ce fut ambulance, direction l’hôpital …

 

Il aurait fallu faire des points de suture, mais elle devenait tellement hystérique à la vue de la moindre aiguille, sans doute des ‘’souvenirs’’ du Costa Rica, qu’ils n’ont pu que lui poser des strips.  Une mésaventure dont on se serait bien passé, surtout Faustine.

 

 

La semaine s’était pourtant bien déroulée : on a voyagé sans encombre de Prague à Berlin, puis nous avons passé une première petite journée moumoute Helmut (tranquille Mimille : il faut s’adapter !).

On avait un appartement un peu à l’extérieur de la ville avec parc agréable à proximité et une belle piscine.  Enfin, les bassins de la piscine étaient bien, parce que le reste était très délabré, ce qui parait très étonnant pour un pays comme l’Allemagne.  Mais on a eu l’explication le lendemain, lors de notre visite guidée que nous avons faite : la ville de Berlin est simplement au bord de la faillite, la reconstruction de la ville après la chute du mur est un gouffre financier et la reprise économique n’est pas au rendez-vous.

 

Le deuxième jour, on a fait une visite avec un guide français, historien, travaillant à Berlin depuis plusieurs années (http://www.viveberlintours.de/).  Il nous a fait découvrir le centre géographique de la ville sous l’angle des défis qu’elle a à relever après avoir été meurtrie par le National Socialisme, la guerre, le Communisme et la chute du mur.

 

 

On ne peut pas dire que Berlin soit une belle ville, des quartiers sont vivants, bien restaurés, d’autres sont mornes, vides et d’une architecture douteuse bien qu’ils soient flambants neufs.  Lorsque vous êtes face à la porte de Brandebourg, vous vous demandez quand même pourquoi le symbole du pays est si mal mis en valeur, coincé entre deux bâtiments anodins.

 

 

 

On a aussi visité un petit musée consacré aux objets du quotidien de l’ex-RDA, c’était amusant de voir que les allemands de l’est allaient en vacances au bord du lac Balaton en Hongrie avec une tente installée sur le toit de leur Trabant ! En fait, on a fait presque comme eux …

 

 

Pour aller de Berlin à Copenhague, on a pris le bus, c’était plus direct que le train. Oui, mais Copenhague est sur une île : donc on a aussi pris le ferry ! C’était bien cool ces 2 heures de ferry, ça faisait vraiment vacances !

 

La première chose qui surprend à Copenhague, ce sont les vélos : il y en a partout ! Et vous avez intérêt à faire attention à ne pas marcher sur les pistes cyclables, c’est encore plus dangereux que sur la route !

 

On y a retrouvé Laure et Fred, Faustine a de la chance, pendant le tour du monde elle aura vu son parrain à San Francisco et sa marraine à Copenhague. Bon, elle a eu beaucoup moins de chance par la suite.

 

Excepté l’accident de Faustine, on a passé un bon week-end dans la capitale du Danemark, malgré le temps maussade.  Bien entendu on est allé voir la ‘’petite sirène’’, et on vous confirme, elle est petite, pas comme les prix car ici tout est cher.

 

 

 

 

Après notre soirée agitée du dimanche soir, on a repris le train direction Cologne, en Allemagne.  Mais il fallait bien quitter notre île, donc on a repris un ferry, avec le train ! Comme pour le bus, il faut bien entendu sortir du train une fois sur le bateau. On en aura donc fait des moyens de transports lors de ce tour du monde.

 

 

Petite journée tranquille à Cologne, le centre ville n’est pas très grand. Par contre la cathédrale est impressionnante, de beaux vitraux, de belles mosaïques, et quand on voit les photos montrant son état à la fin de la guerre on peut constater qu’il y a eu un sacré travail de restauration.  Sur le pont ferroviaire et piéton qui enjambe le Rhin près de la cathédrale il y a un nombre impressionnant de cadenas sur les grilles.  A Paris, ils les retirent, ici il reste encore de la place.

 

 

 

 

Voilà, demain nous repartons vers Salzbourg, en Autriche, et samedi prochain, le 16, nous arriverons à 12h20 à la gare de Petit Croix / Montreux-Château, ce sera la fin d’une belle année, d’une belle aventure, d’autres nous attendent, la première sera de vous retrouver …

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Allemagne