Sud de la Pologne
  

Sud de la Pologne

Zakopane, Pologne le 30/06/2016

 

(albums : Pologne)

Le polonais, c’est comme le tchèque ou le hongrois : c’est aussi incompréhensible que le bulgare !

Sur le coup, ça nous aurait bien arrangé de comprendre un minimum ce que nous disait la contrôleuse dans notre premier train polonais.  Heureusement, un passager parlait anglais et il a pu nous traduire ce qu’elle nous disait : nos pass Interrail n’étaient pas valables dans ce train !

Et oui, en Pologne, grand pays libéral, il y a 3 ou 4 compagnies de trains et seulement deux acceptent les pass Interrail.  Il fallait le savoir, maintenant on le sait, on a bien fait attention par la suite.  Bien entendu, il a fallu que l’on paye nos billets, mais elle ne prenait pas la carte bleue et on n’était pas encore passés par la case distributeur de billets.  Finalement, on a pu payer en euros à un taux défiant toute concurrence.

 

Arrivés à Cracovie, nouvelles mésaventures, la localisation GPS de AirBnB ne nous a pas amenés à la bonne adresse.  Je téléphone, et la personne me dit qu’elle n’a aucune réservation AirBnB ! Petit moment de stress, vite dissipé quand je me suis rendu compte que je n’appelais tout simplement pas le bon numéro.  On a fini par arriver à bon port, appartement pas très agréable mais super bien placé, entre la veille ville et Kaszimier (prononcez casimir), le quartier juif de la ville.

 

Ah, ils étaient content de nous voir les polonais : grand soleil, des concerts un peu partout, des gens qui chantaient dans les rues en agitant des drapeaux, un compte à rebours pour annoncer notre venue (mais ils s’étaient trompés d’un mois), un feu d’artifice, tout ça en notre honneur, c’était trop !

 

 

Bon en fait, c’était la fête de la musique (en français dans le texte), la Pologne s’était qualifiée pour les quarts de finale et le pape François vient rendre hommage à Jean-Paul 2 (la star locale, à Vienne c’est Sissi, à Cracovie c’est JP2 ) le mois prochain ….

 

 

Balade sous le soleil et la chaleur dans la veille ville et au château, bonnes glaces, bon resto, on a fait un petit séjour agréable à Cracovie.

 

A Budapest, nous avions fait un travail d’explication aux filles après avoir vu ‘’les chaussures au bord du Danube’’, mais comme elles sont quand même trop petites, on n’est pas allé à Auschwitz, ni aux autres lieux de mémoire de la Shoah, dans cette ville où 65.000 habitants juifs furent assassinés par les nazis.

 

 

On est par contre allé visiter la mine de sel de Wieliczka. On fait la ‘’visite touristique’’ avec un guide parlant français.  Même si le travail dans la mine n’est que rapidement évoqué, la visite est sympa, c’est un vrai dédale (300 km de galeries), on descend à 130 m sous terre (le maxi de la mine c’est 300 m) et on peut voir de belles salles, de nombreuses statues taillées dans le sel, et une véritable cathédrale ! Assez impressionnant.  Pour l’anecdote, ils font payer le droit de prendre des photos, ce que tout le monde fait, mais compte tenu du faible éclairage et que les murs sont noirs, les photos ne rendent pas grand-chose !

 

 

 

L’air est très pur dans la mine, il y a même des cures pour les maladies respiratoires, mais on préfère quand même l’air de la montagne, donc on est partis 2 jours à Zakopane, station de montagne la plus populaire de Pologne dans les Tatras.

Bon, le premier jour, on se demandait où étaient les montagnes tellement le temps était bouché, on ne pouvait rien faire d’autre que se balader dans la ville, heureusement que c’était les soldes, ça nous a occupé …  ça doit aussi être déjà les vacances, car il y avait de nombreuses familles avec des enfants.

 

Heureusement, le lendemain cela s’est dégagé, on a pu voir le beau Giewont, et les autres montagnes environnantes et se balader sur la crête au-dessus de notre appart.

 

 

Un endroit plein de potentiel où il faudra revenir, mais avec une voiture pour se déplacer car les bus locaux étaient un peu incompréhensibles en terme d’horaires et de trajets.

 

Après notre petite semaine polonaise on est repartis vers l’ouest, pour quelques jours à Prague.

Il y a un an, Cassix était sur le port d’Anvers prêt à prendre le bateau, que de choses se sont passées depuis …

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Pologne